De retour pour de nouvelles aventures :) !

Publié le 14 Novembre 2014

Coucou, je n'ai pas eu le temps de poster depuis un petit bout de temps !

La semaine dernière s'est assez mal passée niveau moral parce que je faisais beaucoup d'efforts, je prenais des collations en dehors des repas et pourtant, le soir quand je rentrais mes parents me critiquaient avant même que je commence à manger, c'était jamais assez bien, il fallait toujours plus...et ça finissait en crises de larmes et me coupait littéralement l'appétit.
Je pense qu'ils étaient très inquiets car j'étais très fatiguée, n'étais pas très joyeuse, du coup ils pensaient que je baissais les bras car ils ne voyaient pas que je mangeais à coté. De plus, faire des efforts sans reconnaissance de leur part était un effort énorme (je sais, il faut vraiment que je travaille sur ça quand je verrai enfin une psy) !
Bref, mercredi fut le pire jour : J'avais servi toutes les assiettes le midi à la demande de ma soeur qui devait se dépecher de manger. Et en arrivant ma mère s'est jetter sur mon assiette en criant :"Tu t'en ai mis moins !!" et moi j'ai répondu que pas du tout, justement, j'avais fait attention d'en mettre autant à tout le monde ! Elle ne me croyait pas et voulait absolument m'en rajouter plus...et elle a finit par prendre son assiette, la mienne et les peser : verdict ? La mienne faisait 20g de +.
Je me sentais humiliée du fait qu'elle ai eu si peu confiance en moi...et moi qui était heureuse de passer un agréable repas, j'étais de nouveau dans l'angoisse et les tourments ce qui n'aide pas à manger. Mais pourtant j'ai essayé de faire abstraction de mes idées noires pour continuer à manger comme je l'aurai fait.
Et devinez quoi ? Le soir rebelotte ! J'avais servie les croquettes de carottes dans les assiettes et la mon père me saute dessus : TU T'EN AI MIS MOINS !...c'est pas possible, c'est un complot ? Je les avaient compté ! Et bien, on a tout recompté et j'en avais bien autant que tout le monde...Et une nouvelle fois j'étais déçue d'un tel comportement.
Je me bat déjà contre la maladie...si en plus je dois me battre contre eux...Je leur en ai parlé à la fin du repas, ils m'ont dit qu'ils étaient très inquiets pour moi et parfois maladroits. Mais le problème, c'est qu'en faisant ça, ils me font perdre ma motivation et m'enfonce, et puis, je me sens super surveillée, je peux plus respirer !

Du coup j'ai parlé de tout ça à ma nutritionniste mais ne m'a pas donné de solutions concrète, elle m'a juste dit que s'ils avaient besoin de parler, ils pouvaient venir.
En revanche, j'en ai reparlé calmement avec mon papa et on a décidé que ce serait bien que je leur envoi un petit message quand je prend ma collation...Ca parait un peu ridicule mais ça les rassure énormément et moi aussi d'un coté parce que je me sens + fière d'avoir fait des efforts, je sais que je suis censée les faire pour moi mais j'ai encore beaucoup de mal à me motiver, alors si je peux trouver une source de motivation quelque part, je pense qu'elle est à prendre
Je me rappel que quand je mangeais seule pendant les vacances j'envoyais une photo de mes repas avant/apres à mon papa, ça le rassurait beaucoup aussi.
Je me rend compte qu'ils s'imaginent vraiment que je ne mange presque rien alors que ça n'est pas le cas...Je ne pourrai plus ne pas manger, ma faim et mon envie sont là !
Evidemment, je ne leur enverrai pas éternellement des messages quand je prends des collations, mais je pense que c'est une bonne idée pour réétablir un rapport de confiance

Et grande nouvelle dont je suis fière : J'ai demandé DE MOI MEME, sans que ma nutritionniste ni mes parents m'ai suggéré cette idée, de me faire prescrire ces fameux compléments alimentaires que je redoutais tant.
Pas pour les prendre chaque jour, je ne me sens pas prête et je trouverai ça injuste car je fais beaucoup d'efforts et avec mes collations j'arrive à reprendre un peu de poids. Mais je sais qu'il y a des fois, à la fin de la journée je me dis que je n'ai pas fait assez d'efforts, que j'aurai pu faire mieux mais je n'ai plus le courage de manger pour autant...et dans ces cas là je me dis que le petit coup de pouce du complément pourrait être une bonne chose !
En avoir toujours dans le frigo pourra être utile en cas de coup dur mais me motivera aussi parce que je me dirais "Hé, si tu fais pas assez d'efforts tu devra prendre ça...Un ptit paquet de biscuit c'est bien meilleur non ?"

En tout cas je suis pleine de motivation et je sens que mes parents sont d'avantage apaisés, et du coup, moi aussi !

De retour pour de nouvelles aventures :) !

Rédigé par Noisette

Publié dans #Défis, #Coups de vents, #Bilans

Repost 0
Commenter cet article